Partager :

Né à Tel-Aviv, mais avec un siège basé à San Jose, dans la Silicon Valley, WekaIO a été fondé par d’anciens responsables de XIV comme Omri Palmon, le Chief Product Officer, Liran Zvibel, le CTO, ou Aaron Ben Dayan, le chief architect. La firme a déja levé environ 32,5 M$ auprès des fonds Gemini Israel Ventures, Norwest venture partners, Qualcomm Ventures et Walden Riverwood Ventures.

Un système de fichiers moderne conçu pour tirer parti de la Flash

Pour tenir ses promesses en termes de performances, Matrix s’appuie sur une pile réseau optimisée pour réduire la latence et pour transmettre plus efficacement les commandes de stockage aux périphériques Flash à travers le réseau. « En produisant ainsi notre propre système temps réel et en opérant notre propre pile réseau et notre propre pile de gestion d’entrées/sorties, nous avons permis au software defined storage de délivrer de vraies performances » explique Liran Zvibel. « Le noyau Linux n’a jamais été conçu pour être utilisé comme support à des services de stockage ».
D’une certaine façon, la pile réseau développée par WekaIO est similaire dans ses concepts à ceux de NVMe over Fabrics, mais avec deux différences clés : Elle s’appuie tout d’abord sur des réseaux Ethernet standards (et non pas sur RoCE – RDMA over Converged Ethernet) et ne nécessite donc pas de cartes ou de commutateurs spécifiques. Ensuite, WekaIO permet l’utilisation de SSD en attachement SATA et SAS et pas seulement des disques NVMe à interface PCIe.
Source : http://www.lemagit.fr

Partager :