Partager :

Eyal Hessler (Tel Aviv). La semaine prochaine le Premier Ministre Indien sera en Israël en visite officielle. A Jérusalem les différents Ministères préparent des projets qui seront mis en avant durant le séjour de Narendra Modi. Dans le domaine du tourisme l’objectif retenu par le Ministère est de faire passer croître de manière très forte le nombre de visiteurs indiens (45 000 touristes/an actuellement).
Selon i24News : « Le Premier ministre de l’Inde Narendra Modi sera en visite officielle pour la première fois en Israël le 5 et 6 juillet, a annoncé jeudi la presse indienne.

Selon le Hindustan Times, G. Mohan Kumar, secrétaire de la Défense de l’Inde, équivalent en Israël au directeur général du ministère de la Défense, se rendra aussi fin avril pour une réunion du groupe de travail sur la coopération militaire qui aidera à préparer la visite de M. Modi.
Un porte-parole du ministère des Affaires étrangères à Jérusalem a confirmé la visite du Premier ministre indien début juillet.
Bien que l’itinéraire final n’a pas encore été défini, Modi ne devrait pas visiter l’Autorité palestinienne. Néanmoins, le président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas devrait voyager en Inde au début du mois prochain.

 Mardi, le Premier ministre indien a twitté pour exprimer ses voeux à l’occasion de la Pâque juive en hébreu et anglais translittéré. Le Premier ministre Benyamin Netanyahou a répondu : »Merci, mon ami, pour votre salutation. Le peuple d’Israël attend avec impatience votre visite historique. »

Selon le quotidien Hindustan Times, « bien qu’Israël figure parmi les quatre principaux fournisseurs de matériel militaire en Inde, avec plus de 1 milliard de dollars de ventes annuelles à New Delhi, le gouvernement Modi veille à ce que cette visite ne soit pas seulement axée sur la défense. Mais visera également à renforcer une coopération économique et technologique à long terme, entraînant un accord de libre-échange. »
La visite « sera une reconnaissance ouverte des liens étroits de l’Inde avec Israël et ouvrira la voie au transfert de technologies agricoles haut de gamme qui bénéficieront aux agriculteurs indiens ». En février, Narendra Modi a approuvé un accord de missile de 2,5 milliards de dollars avec Israël ».

Partager :