Partager :

Le ministre des Communications a annoncé son intention d’ouvrir le marché à la concurrence

Le budget du radiodiffuseur public Kan va être réduit de plusieurs centaines de millions de shekels dès le vote du prochain budget, a annoncé samedi le ministre des Communications, dans une interview à Channel 12. « Il n’y a pas de place pour la radiodiffusion publique dans l’État d’Israël », a déclaré Shlomo Karhi. « Les obstacles seront supprimés et le marché ouvert à la concurrence », a affirmé le membre du parti Likoud.

La radiodiffusion publique, qui regroupe la chaîne Kan 11, son offre digitale et les radios publiques, dispose actuellement d’un budget annuel de plus de 750 millions de shekels (202 millions d’euros). « Aujourd’hui, ces centaines de millions vont à un seul acteur du marché et bloquent toute concurrence », selon Shlomo Karhi.

Le directeur de l’Autorité israélienne de radiodiffusion Golan Yochpaz a répondu sur Twitter qu’une telle initiative signifiait « la fermeture de la Société de radiodiffusion publique, qui en Israël et dans le monde entier est devenue un symbole de la qualité et de la créativité israéliennes ».

Plus tôt dans la semaine, Shlomo Karhi avait affirmé qu’il n’y avait aucune raison de soutenir la radiodiffusion publique d’État en Israël, et indiqué qu’il avait l’intention de fermer Kan. Il a également déclaré qu’il proposerait de privatiser la radio de l’armée, qui est exploitée par Tsahal.

I24NEWS. COPYRIGHTS.
Partager :