Partager :

Israël : le groupe indien Adani conclut l’acquisition du port de Haïfa pour 1,15 milliard de dollars.

« Nous comptons moderniser l’activité du port et alléger le coût de la vie pour tous les citoyens israéliens » (Karan Adani, PDG du groupe Adani)

Un consortium dirigé par le groupe indien Adani – qui a remporté l’appel d’offres pour la privatisation du port de Haïfa, dans le nord d’Israël – vient de conclure l’achat de celui-ci pour 1,15 milliard de dollars (1.06 milliards d’euros), aux côtés de l’entreprise locale de logistique Gadot. La cérémonie de signature finale s’est déroulée à Jérusalem en présence de Ram Belinkov, directeur du département du Trésor du ministère israélien des Finances, de Yaïr Doari, représentant d’Adani en Israël, et d’Ofer Linchevski, PDG de Gadot.

« C’est un jour heureux pour nous et pour tous les citoyens d’Israël », a déclaré Karan Adani, PDG du groupe Adani. « Nous comptons maintenant moderniser l’activité du port de Haïfa dès que possible pour améliorer le service, faire des embouteillages de navires un lointain souvenir, et alléger le coût de la vie pour tous les citoyens israéliens. »

Israël avait annoncé en juillet 2022 qu’il allait vendre le port de Haïfa – l’un de ses principaux ports maritimes et une importante plaque tournante du commerce en Méditerranée – à Adani et Gadot. Cette vente a marqué l’aboutissement d’une réforme de près de deux décennies d’un secteur peu performant, en proie à des grèves pendant des années. Israël a vendu ses ports publics et construit de nouveaux quais privés dans le but de réduire les coûts et de diminuer les temps d’attente supérieurs à la moyenne pour le déchargement des navires.

« Nous sommes impatients d’entrer dans le port, de le voir se développer rapidement et de commencer à fournir de nouveaux services à l’économie pour la faire croître dans les prochaines années », a déclaré M. Linchevski. Environ 99 % de toutes les marchandises entrent et sortent d’Israël par la mer.

I24NEWS. COPYRIGHTS.

Partager :