Partager :

Une nouvelle technologie « Print-and-Grow » du Technion permet de cultiver des tissus destinés à la transplantation, en les imprimant dans un bain de microgel servant de matériau de support.

Dans cette technique, appelée bio-impression, des cellules vivantes sont intégrées dans une encre biologique et imprimées couche par couche. Le tissu imprimé subit ensuite une croissance jusqu’à ce qu’il soit prêt à être imprimé.

Cette recherche a été menée par Pr Shulamit Levenberg et son doctorant Majd Machour, de la faculté de génie biomédical, ainsi que par Pr Havazelet Bianco-Peled et son doctorant Noy Hen, de la faculté de génie chimique Wolfson.

Pr Levenberg : « De nombreux groupes de recherche dans le monde travaillent à l’amélioration de l’impression des tissus, mais la plupart d’entre eux se concentrent sur la phase d’impression et le produit initial – le tissu imprimé. Or, la phase de croissance du tissu – c’est-à-dire la période entre l’impression et la transplantation dans l’organe cible – n’est pas moins importante ».

Les bonnes nouvelles d’Israël d’Albert Soued

www1.alliancefr.com

 

Partager :