Partager :
Le ministre taïwanais des Affaires étrangères, Joseph Wu, a déclaré qu’il espérait qu’Israël et Taïwan développeront des relations plus étroites puisque les deux pays partagent des valeurs similaires.
Dans une interview exclusive au site d’informations Ynet, Wu a également exhorté Israël à montrer son soutien à Taiwan en tant que nation démocratique jouant un rôle clé dans l’économie internationale.
« Nous espérons qu’Israël pourra parler davantage de Taiwan et du rôle de Taiwan dans l’économie internationale et la politique internationale, ou de la situation [de la façon dont] Taiwan est sous la menace de la Chine », a déclaré Wu.
« Israël se trouve être une démocratie pleinement fonctionnelle, une démocratie mature et un pays qui partage les mêmes valeurs que Taïwan… par conséquent, la Chine essaiera de retirer Israël de la liste des partisans de Taïwan sur la scène internationale », a-t-il ajouté.
Gabriel Attal
RADIOJ.
LE PLUS. .diplomatie.gouv.frSi Taïwan et Israël sont très similaires – les deux pays sont densément peuplés, sont écartés de certaines décisions politiques mondiales, et ont des ressources naturelles limitées, ils sont également complémentaires. Taïwan peut apprendre d’Israël pour utiliser le moins de ressources naturelles possibles et réaliser les plus grandes innovations technologiques, tandis que Taïwan apporte à Israël des coûts avantageux, des délais de commercialisation courts, une capacité de production de masse, et lui ouvre la voie au marché asiatique.

Les deux nations collaborent ensemble depuis plusieurs années déjà. En septembre dernier, une plateforme dédiée aux échanges technologiques entre les deux pays a été créée. Elle sert principalement à promouvoir les échanges entre les secteurs privés, publics et universitaires des deux pays aux niveaux de la sécurité de l’information, des infrastructures de gestion de l’eau, des technologies au service d’une agriculture durable, des applications de réalité virtuelle augmentée, de l’intelligence artificielle et des voitures sans conducteurs. Elle vient également en aide aux entreprises israéliennes qui veulent mener des actions de fusion ou d’acquisition avec des entreprises taïwanaises.

Partager :