Partager :

Le Likoud et Otzma Yehudit (Force juive) se sont mis d’accord tôt vendredi sur les postes que le parti d’extrême droite occupera dans le nouveau gouvernement. Itamar Ben Gvir occupera le poste nouvellement créé de ministre de la Sécurité nationale (un ministre de la sécurité publique élargi). Les partis ont signé une annexe à un accord de coalition (mais pas encore l’accord complet en lui-même) détaillant les postes que recevra Otzma Yehudit.

Outre le ministère de la sécurité nationale, le parti détiendra également le portefeuille modifié du ministère du Développement du Néguev, de la Galilée, celui du Patrimoine, la fonction de vice-ministre de l’Économie, la présidence du comité de sécurité publique de la Knesset, ainsi que la présidence tournante du comité spécial pour le fonds des citoyens israéliens (qui supervise les recettes publiques provenant du forage gazier).

Selon le radiodiffuseur public Kan, l’accord prévoit également la création d’une garde nationale à grande échelle et l’extension de la mobilisation des troupes de réserve dans la police des frontières.

Selon Channel 12 news, les parties ont convenu de diviser l’actuel ministère du développement de la périphérie, du Néguev et de la Galilée, suite à l’insistance du parti Shas pour détenir le portefeuille de la périphérie – villes souvent plus pauvres, habitées par de nombreux ultraorthodoxes. Shas recevra également le ministère de l’Intérieur ainsi que les portefeuilles de la Santé et de la Protection sociale.

Les pourparlers se sont heurtés à des obstacles dus aux exigences croissantes de certains des partenaires du Likoud. Les négociations avec avec le Sionisme religieux de Betsalel Smotrich sont toujours au point mort, celui-ci affirmant que Benjamin Netanyahou est revenu sur ses promesses, tandis que le Likoud l’accuse en retour de formuler des demandes exagérées.

Le mandat de 28 jours qu’a Benjamin Netanyahou pour former un gouvernement expire le 11 décembre, mais pourra être prolongé de deux semaines.

  • I24NEWS.
Partager :