Partager :

Des centaines de personnes ont assisté mercredi aux funérailles d’Arié Shechopek, un jeune israélo-canadien de 16 ans, qui a été tué dans la matinée lors d’un attentat terroriste à Jérusalem, à un arrêt de bus près de l’entrée de la capitale. Le jeune homme se rendait à une yeshiva (centre d’études juives) dans laquelle il étudiait au moshav Beit Meir, à environ 15 kilomètres de Jérusalem

Arié Shechopek résidait dans le quartier de Har Nof à Jérusalem. Le cortège est parti de la place de la synagogue Boston vers 15 heures pour se rendre au cimetière de Guivat Shaoul, qui se trouve à la lisière de la capitale.

Deux attentats à la bombe perpétrés à des arrêts de bus, l’un à l’entrée de Jérusalem et l’autre au carrefour de Ramot, dans le nord de la ville, ont fait de nombreux blessés, dont plusieurs dans un état critique. La police soupçonne que les deux bombes ont été déclenchées à distance, remplies de clous et de boulons pour causer le plus de dégâts possible.

Naomi Pilichowski, une Israélo-Américaine de 18 ans dont la famille s’était installée en Israël il y a huit ans fait partie des blessés de l’attentat à l’entrée de Jérusalem. Elle est la fille d’Uri Pilichowski, un éducateur américano-israélien connu qui travaille pour Nefesh B’Nefesh, une organisation à but non lucratif promouvant l’Aliya. Elle était en route pour Beit Shemesh où elle effectue son service national.

I24NEWS. COPYRIGHTS.
Partager :