Partager :

Carbonade tente d’introduire une solution révolutionnaire pour soutenir la révolution des carburants synthétiques. Sa solution électrochimique brevetée et évolutive de réduction du CO2 peut convertir efficacement le dioxyde de carbone en monoxyde de carbone, un élément constitutif des carburants synthétiques à faible teneur en carbone, des plastiques et plus encore.

L’essence synthétique (ou carburant synthétique) est un mélange d’hydrocarbures non dérivés du pétrole, mais obtenus à partir d’une autre source telle que la houille ou le lignite, ou encore à partir de gaz naturel (biométhane éventuellement), via le procédé Gas to liquids (en).

L’essence synthétique a été produite à grande échelle pour la première fois pendant la Seconde Guerre mondiale par l’industrie chimique allemande afin d’approvisionner la Wehrmacht et la Luftwaffe qui manquaient de pétrole.

Les territoires conquis par le Troisième Reich n’étaient en effet pas de gros producteurs de pétrole (en dehors de la Galicie et de la Roumanie), et la guerre empêchait l’Allemagne d’acheter du pétrole aux pays producteurs de l’époque après 1940. Par ailleurs, les forces allemandes tant terrestres qu’aériennes étaient grosses consommatrices de carburant.

LE PLUS.

Carbonade is the developer of a low-temperature CO2 electrolyzer based on abundant, low-cost metals. The company’s carbon-to-value project starts with the production of carbon monoxide, one of the simplest and most economically valuable products and a building block of low-carbon synthetic fuels, plastics, and more. With low energy requirements compared to current state-of-the-art CO2 electrolyzer technologies, the system’s conversion process is easily adaptable to renewable energies, offering fully green carbon monoxide production. Carbonade’s electrolyzer technology is based on peer-reviewed studies and lab tests conducted at the Weizmann Institute of Science.
Partager :