Partager :

Zoo de Jérusalem, la chronique de Jean-François Strouf.

Le zoo biblique de Jérusalem essaie de cumuler cette fonction de sensibilisation à celle de construction de l’esprit civique des jeunes Israéliens. Depuis de nombreuses années, chaque élection (nationale ou municipale) est l’occasion de l’organisation d’un vote pour que les visiteurs, quel que soit leur âge, choisissent leur animal préféré.

Initialement créé pour rassembler les animaux qui vivaient sur la terre d’Israël et aux alentours, le zoo biblique abrite désormais toutes sortes d’espèces. On peut y trouver une écloserie, une clinique vétérinaire, membre à part entière des grandes organisations internationales des zoos comme  World Association of Zoos and Aquariums (WAZA),   The European Association of Zoos and Aquaria (EAZA), International Species Information System (ISIS), il agit aussi dans le cadre de  EEP (European Endangered Species Program) et participe donc à des échanges internationaux destinés à la préservation des espèces.

Les Zoos israéliens tel celui de Ramat Gan a été chargé par l’association internationale des zoos de parrainer le zoo palestinien de Qalqilya : il lui avait notamment offert 4 zèbres.

Parmi les votants, un tirage au sort permet de gagner 2 places pour aller visiter l’aquarium d’Israël qui réciproquement organise lui aussi un scrutin sur l’espèce préférée des visiteurs. Un tirage au sort parmi les votants offre au vainqueur 2 places pour le zoo biblique !

On vote aussi pour la plus belle plante au jardin botanique !

Qui est l’élu le plus fréquent au zoo biblique ? Au fil des années, la bataille est rude entre le lion, l’éléphant, le rhinocéros ou encore le kangourou !

COPYRIGHTS. RADIO J.

Partager :