Partager :

Israël : la Bourse de Tel-Aviv veut explorer les actifs numériques et la technologie des smart contracts.

Dans une logique de développement et afin d’étendre son aura à l’international, la Bourse de Tel-Aviv (TASE) souhaite moderniser son offre en exploitant la technologie de la blockchain, mais également celle de la tokenisation et celle des smart contracts. De plus, le TASE travaille également sur l’émission d’obligations d’état numériques grâce à la blockchain. Maximilien Prué.

Israël se penche sur la technologie de la blockchain.

Ce lundi 24 octobre, la Bourse de Tel-Aviv (TASE) a publié un plan d’action stratégique quinquennal afin de d’étendre son champ d’action et de moderniser ses offres. Parmi ses propositions, le TASE prévoit notamment d’utiliser la technologie de la blockchain, des smart contracts ainsi que de la tokenisation.

Le plan, qui s’étalera de l’année 2023 à l’année 2027, s’appuiera sur la stratégie qui a participé au succès des 5 dernières années pour la Bourse de Tel-Aviv. Cette dernière, élaborée sous l’égide du PDG du TASE Ben-Zeev, visait à faire de la Bourse un acteur économique central du marché des capitaux israélien en devenant une société publique proposant un véritable système de rentabilité économique.

Ces résultats sont sans appel : la marge bénéficiaire de la Bourse de Tel-Aviv a plus de doublé, passant de 9 % à 25 % en l’espace de 5 ans. Son chiffre d’affaires a également considérablement progressé, affichant une hausse de 7,5 % annuelle sur la même période.

Selon Ben-Zeev, le TASE devrait afficher un taux de croissance annuel composé de 10 à 12 % sur les années à venir. Aussi, les 5 prochaines années continueront d’évoluer dans ce sens, mais avec un accent mis sur l’évolution technologique :

« Nous voyons dans les cinq prochaines années une fenêtre d’opportunité critique pour l’intégration de la bourse israélienne dans la révolution technologique que connaissent les marchés de capitaux du monde entier. »

👉

La blockchain comme vecteur de croissance économique

Aussi, nous le disions précédemment, cette évolution de marché centrée sur l’innovation technologique fera appel à la technologie de la blockchain, notamment les registres distribués (DLT), mais également la tokenisation et les smart contracts.

Grâce à cette nouvelle approche du marché, le TASE souhaite consolider sa proposition de valeur et « renforcer la coopération ainsi que l’aura internationale de la Bourse ». Selon le communiqué, la Bourse devrait être en mesure de proposer « un panier de services et de produits pour les actifs numériques » sur le marché.

La semaine dernière, le TASE avait annoncé une collaboration avec le ministère des Finances israélien visant à tester la proposition d’obligations d’état sous forme numérique. Cette avancée technologique, elle aussi, se fera à travers la technologie de la blockchain.

Cette période test permettra notamment d’évaluer dans quelle mesure la blockchain pourrait réduire les coûts inhérents, améliorer la sécurité du processus, et également atténuer les divers risques liés à ce type de valeurs mobilières.

👉 /cryptoast.fr

Partager :