Partager :

De nombreux internautes sur les réseaux sociaux ont appelé vendredi dernier au boycott de la marque de vêtements de mode « Zara », après avoir appris que le directeur des boutiques en Israël, Joey Schwebel, avait organisé une conférence politique avec des membres et le chef du parti d’extrême droite « Force juive » (Otzma Yehudit) Itamar Ben Gvir à son domicile à Raanana, en vue des élections pour la 25e Knesset.

« La laideur de ‘Zara ben Gvir Israel' », a dénoncé Ahmad Tibi, membre du parti arabe de la Knesset, provoquant de nombreuses réactions.

« Ne vous approchez plus des boutiques de la chaîne en Israël », a écrit l’un d’eux, et un autre a ajouté : « Bye bye Zara ». « Zara, les beaux vêtements, les beaux Israéliens », a répliqué Ben Gvir.

Jeudi, des images de la rencontre du groupe avaient été diffusées sur la Douzième chaîne. Une rencontre qui a eu lieu chez Joey Schwebel, le directeur des boutiques en Israël.

Raja Zaatara, président de la faction arabe ‘Hadash’ à Haïfa, a déclaré que « de nombreux jeunes Arabes n’entreront plus dans les boutiques Zara, et je pense que de nombreux Juifs sains d’esprit feront de même. Dans les années 1980, les Kahanistes ont été exclus, en Israël 2022, le racisme de Ben Gvir et les successeurs de Kahana sont à la mode. »

 « l y a une expression qui dit « Dis-moi qui sont tes amis et je te dirai qui tu es », s’est agacée Sirine Jabarin, 26 ans, originaire d’Umm al-Fahm. « J’appelle la société arabe à boycotter Zara et à publier également cet avertissement. Que tout le monde sache ce que nous faisons avec l’argent de nos achats en ligne », a-t-elle ajouté.

Le maire de Rahat (sud d’Israël) a brûlé une chemise Zara en signe de contestation.

  • SOURCES I24NEWS..
Partager :