Partager :

Selon l’indice mondial de bulle immobilière d’UBS 2022, une bulle est en train de se former sur le marché immobilier de Tel-Aviv. C’est la première fois que la ville côtière israélienne entre dans l’indice comme l’un des  » risques de bulle » depuis la publication du premier rapport d’UBS en 2015.

« Les prix des logements à Tel-Aviv ont triplé entre 2001 et 2017. Les loyers ont suivi le rythme de l’augmentation des prix, avec pour conséquence une pénurie de logements. La hausse des taux hypothécaires et l’accessibilité ont provoqué une brève période de stabilisation, mais en 2019, le marché était à nouveau dans une phase explosive de croissance des prix. Rien qu’entre la mi-2021 et la mi-2022, les prix ont grimpé de 18 %, le taux le plus élevé depuis 2010. Et les volumes de prêts en cours ont également augmenté de 18 %, le rythme le plus rapide depuis 25 ans. Par conséquent, le marché tel-avivien se classe désormais en risque de bulle », précise le rapport d’UBS.

Selon le barème établi par la banque de gestion de fortune, Tel-Aviv se classe au huitième rang mondial des risques de bulle après Toronto, Francfort, Zurich, Munich, Hong Kong, Vancouver et Amsterdam, Tokyo et Miami se classant au 9e et 10e rang.

SOURCE I24NEWS. COPYRIGHTS.
Partager :