Partager :

Après la Grande-Bretagne, l’Allemagne, les États-Unis et les Pays-Bas, Israël se dote, à Tel-Aviv, de sa première épicerie « shop-and-go », sans caisse, grâce à la technologie d’achat « sans contact » développée par la société israélienne Trigo.

La plus grande chaîne de supermarchés d’Israël, Shufersal, teste la technologie de Trigo depuis plusieurs années et a annoncé jeudi l’ouverture de son premier supermarché automatisé dans la rue Mendele, dans le centre de Tel Aviv, où les clients peuvent entrer, choisir leurs articles et sortir sans avoir à faire la queue à la caisse ni même avoir à passer par les caisses automatiques. Les paiements et les reçus sont réglés de manière numérique.

Pour ce faire, Trigo applique ses algorithmes exclusifs à des caméras placées au plafond qui peuvent ensuite suivre automatiquement et en temps réel les déplacements des clients et leurs choix de produits dans le magasin.

La technologie d’achat sans caisse de Trigo est déjà opérationnelle dans une épicerie Tesco à Londres, des magasins REWE à Berlin et à Cologne, un magasin Netto City à Munich et un Aldi Nord dans la ville d’Utrecht, au centre des Pays-Bas. La société a fait sa première incursion aux États-Unis au début de l’année avec un projet pilote dans un magasin Wakefern du New Jersey. Wakefern Food Corp est plus grande coopérative alimentaire américaine appartenant à des détaillants aux États-Unis.

Tesco, REWE et Aldi Nord sont des poids lourds de l’épicerie au Royaume-Uni et en Europe. Aldi Nord, une division de la chaîne de supermarchés allemande Aldi, est considérée comme le plus grand détaillant en épicerie du continent et exploite également les marchés Trader Joe’s aux États-Unis.

Mais le magasin Shufersal de Tel Aviv, géré par Trigo, se distingue par le fait qu’il « contient plus de marchandises par mètre carré que tout autre magasin régi par Trigo », a déclaré Michael Gabay, cofondateur et PDG de Trigo, dans un communiqué de la société.

Partager :