Partager :

Une délégation de douze leaders américano-pakistanais est arrivée en Israël, dimanche, pour une visite de six jours dont l’objectif est de renforcer les liens entre deux pays qui n’entretiennent par ailleurs aucune relation diplomatique.

L’objectif de ce voyage, selon ses organisateurs, est « de permettre aux participants de voir et de découvrir Israël de leurs propres yeux et de pouvoir transmettre ce qu’ils ont appris et ce qu’ils ont vécu aux Pakistanais, aidant, avec les nouvelles informations dont ils disposent, à nourrir le débat actuellement en cours sur l’éventuelle adhésion du Pakistan aux Accords d’Abraham. »

Et suite aux inondations meurtrières qui ont frappé le Pakistan, la délégation accordera une attention toute particulière aux technologies israéliennes en matière de traitement de l’eau et de sécurité alimentaire, et aux spécialités high-tech qui offrent la possibilité d’atténuer l’impact dévastateur des catastrophes environnementales.

Nasim Ashraf, médecin et ancien ministre pakistanais du Développement humain, a déclaré lundi au Times of Israel que les technologies agricoles qu’il a pu examiner dans la région frontalière à Gaza pouvaient être appliquées au Pakistan.

« Nous avons passé la journée entière à découvrir les avancées faites dans les technologies de réutilisation de l’eau et dans les technologies agricoles », a expliqué Ashraf. « Ce qu’a fait Israël dans ces domaines est remarquable. On transforme ainsi des déserts en terres agricoles à un coût très bas ».

Le groupe a visité trois kibbutzim sur la frontière avec Gaza — Alumim, Erez et Nir Am — pour discuter des technologies agricoles.

TIMES OF ISRAËL. COPYRIGHTS.

Partager :