Partager :

Le gouvernement fédéral nigérien a signé un accord avec des entreprises israéliennes et japonaises pour commencer à assembler et à fabriquer des automobiles écologiques, vertes, électriques et intelligentes d’ici 2023.

Selon l’ambassadeur d’Israël au Nigeria, Michael Freeman, ce partenariat, qui est une combinaison de technologies israéliennes, japonaises et nigérianes, permettra de relever les nombreux défis qui affectent les secteurs des transports et de l’environnement au Nigeria.

« Nous parlons d’introduire des motos électroniques au Nigeria, un programme écologique et respectueux de l’environnement.

« Il offre aux gens un moyen de transport bon marché et sûr et dispose même d’une technologie permettant de s’assurer que les motos ne sont utilisées qu’à des fins légales et appropriées.

« Lorsque nous examinons les problèmes qui se posent dans le monde, mais aussi en Afrique et au Nigeria, nous parlons de pénurie de carburant, de technologie verte, de la nécessité de fournir des moyens de transport plus propres, moins chers et plus faciles.

« Et voilà que des entreprises israéliennes et japonaises s’associent à des partenaires nigérians pour fournir des technologies plus propres, plus vertes, plus récentes et plus intéressantes, qui devraient permettre de déplacer les gens et la population dans tout le pays.

« Je suis convaincu qu’un programme qui va démarrer au Nigeria sera couronné de succès et s’étendra à toute l’Afrique », a déclaré M. Freeman.

Le vice-président exécutif de la NASENI, Mohammed Haruna, qui a salué cette collaboration, a déclaré qu’elle était arrivée à terme et qu’elle serait adaptée au pays. « Le plus important, c’est que le Nigeria ne se contentera pas de consommer cette technologie, nous sommes ici pour nous assurer que nous la domestiquons, la produisons et la fabriquons au Nigeria.

Nous sommes reconnaissants et heureux de cette collaboration et nous assurons aux Nigérians que l’industrie automobile ne sera plus jamais la même après cette collaboration », a-t-il déclaré.

Le représentant de la société israélienne Peramare Enterprise, le Dr Ayal Raz, a déclaré que, contrairement à ce que l’on croit, le Nigeria est un pays où l’on peut investir en toute sécurité.

Le directeur général de SIXAI et partenaire japonais, Sasi Shilo, a déclaré que son entreprise souhaitait soutenir l’Afrique, en particulier le Nigeria, pour construire une nation durable grâce à des technologies propres et sûres.

Le président de PAN Nigeria Limited, Wadada Aliyu, a qualifié cette initiative d’historique et de point de départ de l’évolution technologique au Nigeria.

Source : SunNewsOnline & Israël Valley

 

Partager :