Partager :

L’excédent budgétaire d’Israël en juillet 2022 était de 2,6 milliards de shekels, soit un excédent cumulé de 9,7 milliards de shekels pour l’année. Il s’agit du premier excédent annuel depuis 2007, résultant de la réduction des dépenses liées au Covid-19 et de l’augmentation des recettes fiscales résultant de l’augmentation de l’activité économique.

Les caisses de l’Etat d’Israël se remplissent. L’excédent budgétaire d’Israël pour les 12 mois se terminant en juillet 2022 était de 9,7 milliards de shekels, soit 0,6 % du PIB, rapporte le ministère des Finances, comptable général.

Le chiffre est passé de 0,4 % au cours des 12 mois se terminant en juin 2022, ce qui était la première fois depuis 2007 qu’Israël terminait 12 mois avec un excédent budgétaire cumulé, plutôt qu’un déficit cumulé.

L’excédent budgétaire en juillet était de 2,6 milliards de NIS et depuis le début de 2022, l’excédent budgétaire s’élève à 34,4 milliards de NIS. À l’exception de juin où il y avait un déficit budgétaire, il y a eu un excédent tous les deux mois en 2022, les recettes de l’État dépassant les dépenses de l’État. Au cours des 12 mois se terminant en juillet 2021, Israël a enregistré un déficit budgétaire de 44 milliards de shekels. La principale raison de l’excédent cette année était une augmentation de 21,7 % du recouvrement des impôts entre janvier et juin 2022, tandis que les dépenses ont chuté en raison de la fin des versements liés à Covid.

Depuis le début de 2022, les recettes de l’État ont totalisé 281 milliards de NIS, tandis que les dépenses de l’État ont été de 246 milliards de NIS, en baisse de 10,7 % par rapport à la période correspondante de 2021.

Read more https://rakbeisrael.buzz/le-premier-excedent-budgetaire-annuel-en-15-ans/

Partager :