Partager :

Les relations entre la Grande-Bretagne et Israël sont au beau fixe. Un responsable politique cité par Israël Hayom explique:  »Boris Johnson est un ami de Yaïr Lapid, mais ce n’est pas la seule raison qui fait que les relations sont bonnes. Plusieurs personnalités de la direction britannique sont des amies d’Israël. Les deux pays partagent des valeurs et des intérêts communs, et les ministères des Affaires étrangères ont mis au point une stratégie pour promouvoir les relations bilatérales ».

Doit-on craindre que le changement de Premier ministre aient des conséquences néfastes sur cette entente? D’après les diplomates, non. La liste des candidats susceptibles de remplacer Johnson n’inquiète pas à Jérusalem.

La Grande Bretagne en général et le parti conservateur en particulier, défendent des positions pro-israéliennes et sur le sujet iranien la politique britannique est l’une des plus strictes.

Lors du précédent accord avec l’Iran, c’est la Grande-Bretagne qui avait poussé les Etats-Unis à procéder à des corrections afin d’accentuer les sanctions et le contrôle sur l’Iran. Aujourd’hui, elle défend une ligne favorable à un renouvellement de l’accord mais dans une version largement améliorée.

Ainsi, tous les candidats conservateurs au poste de Premier ministre sont considérés comme bons pour Israël et devraient poursuivre sur cette ligne dure face à l’Iran. Tous ont prouvé leur attachement et leur soutien à Israël ces dernières années.

lphinfo.com

 

Partager :