Partager :

Il y a quelques mois, la franchise israélienne des glaces Ben&Jerry’s est entrée en conflit avec la maison-mère américaine lorsque cette dernière a refusé de lui renouveler la franchise si elle continuait à vendre ses glaces au-delà de la ligne verte.

Le directeur de Ben&Jerry’s Israël, Avi Zinger, s’est totalement opposé à ce boycott et en a appelé au groupe propriétaire de la marque de glaces, Unilever.

Aujourd’hui (mercredi), Avi Zinger a annoncé qu’il avait gagné la bataille contre le boycott. Il a signé un contrat avec Unilever, lui renouvelant la franchise Ben&Jerry’s et lui garantissant le droit de commercialiser ses produits en Judée-Samarie.

Avi Zinger a déclaré:  »Je suis très content qu’après de longs de mois de lutte, nous ayons réussi à garantir la poursuite de la production et de la vente des glaces Ben&Jerry’s à tous nos clients, dans tout Israël et en Judée-Samarie ».

Il a remercié Unilever pour s’être dressé contre le BDS et a souligné la victoire de ceux qui croient dans la coexistence contre ceux qui prônent le boycott et l’exclusion.

Le ministre des Affaires étrangères, Yaïr Lapid et la ministre de l’Economie, Orna Barbibaï, ont publié un communiqué pour saluer cette décision d’Unilever et le combat mené par Avi Zinger.

« La décision qui a été prise ne garantit pas seulement à l’usine Ben&Jerry’s de poursuivre son activité et de promettre une protection à ses employés qui représentent la diversité, mais il permet aussi aux clients de la société, Juifs et Musulmans, Israéliens et Palestiniens, de ne pas être la cible des attaques et des campagnes de délégitimation contre Israël ».

Le président du Conseil régional, Yossi Dagan, s’est fait photographier avec un pot de glace de la marque, fêtant ainsi l’accord signé un peu plus tôt.

//lphinfo.com/

Partager :