Partager :

Après deux ans de pandémie de coronavirus, le trafic aérien subit le retour de plein fouet des voyageurs et l’aéroport Ben Gourion en Israël peine à assurer le service en raison d’une pénurie d’employés.

Vols annulés, longues files d’attentes à l’enregistrement et des centaines de valises perdues donnent lieu à des scènes de chaos depuis plusieurs semaines.

L’Autorité des aéroports d’Israël conseille aux voyageurs de ne pas enregistrer de valises en soute et d’éviter au maximum les escales. Elle recommande également de ne mettre aucune affaire de valeur ou de médicaments dans les valises en soute.

Par manque de personnel, de nombreuses valises restent en effet à Tel-Aviv et ne sont pas acheminées sur les vols.

Ofer Lapler, porte-parole de l’Autorité des aéroports d’Israël, a déclaré que l’aérodrome faisait face à une pénurie de 1.400 travailleurs et a appelé à s’armer de patience. Il conseille aux voyageurs de se présenter au minimum 4h avant le vol à l’aéroport.

Pour les Israéliens habitant à Haïfa ou Eilat, il sera possible d’enregistrer ses bagages en ligne et de les envoyer la veille du départ pour gagner du temps.

Lapler a déclaré que depuis mars, Ben Gourion a connu une augmentation de 340 % du nombre de passagers et de vols.

Il a en outre affirmé que l’Autorité des aéroports d’Israël s’était engagée à ne traiter que les vols existants et résistait à la pression d’ajouter des vols supplémentaires pendant la haute saison actuelle des voyages, qui se termine en octobre.

A l’approche des vacances d’été, le phénomène touche également d’autres pays comme le Royaume-Uni où des milliers de valises ont été aperçues sans propriétaire dans le hall des arrivées à l’aéroport d’Heathrow à Londres, en raison d’un problème technique.

www.i24news.tv/

Partager :