Partager :

L’Institut français d’Israël est partenaire du Festival International du Film Etudiant de Tel Aviv qui se déroulera du 12 au 18 juin 2022 et soutient la venue en Israël de la réalisatrice, scénariste et critique de cinéma française Mia Hansen-Løve et du réalisateur français Rithy Pahn. Egalement invité dans le cadre du festival et du projet Electro-Urb initié par l’Institut français d’Israël : le DJ, compositeur et réalisateur français Para One.

L’Institut français d’Israël est ravi de pouvoir accueillir de nouveau une belle délégation d’invités venus de France à l’occasion de sa collaboration avec le Festival International du Film Etudiant de Tel Aviv. Les présences de Mia Hansen-Løve, Rithy Panh et Para One donneront lieu à 3 Master Class respectives avec chacun des invités, l’occasion d’un moment de partage et de transmission avec le grand public, et des étudiants israéliens en écoles de cinéma, nombreux à participer au festival.

Le Festival a programmé cette année une rétrospective dédiée à Mia Hansen-Løve avec 3 de ses films dans la sélection : « Eden » (2014), « Bergman Island » (2021) et « L’avenir » (2016) dont la projection le 16 juin à 14h sera suivie d’une rencontre avec la réalisatrice. Le Festival met bien sûr en lumière le travail de Rithy Panh, avec la projection de « L’image manquante » (2013).

Le Festival reçoit le DJ, compositeur et cinéaste français Jean-Baptiste de Laubier alias Para One. En marge de l’animation d’une Master Class grand public, cet artiste pluridisciplinaire, compositeur des musiques des films de la réalisatrice Céline Sciamma (« Tomboy », « Bande de filles », « Portrait de la jeune fille en feu »), viendra présenter son premier long-métrage documentaire « Spectre : Sanity, Madness & the Family » et se produira au Teder | Tel Aviv le 17 juin. La venue de Para One s’inscrit également dans le cadre du projet Electro-Urb, événement dédié à la promotion des musiques électroniques et urbaines initié par l’Institut en 2021.

A ne pas manquer : la présentation, en compétition internationale, du court-métrage « Les larmes de la Seine » de Yanis Belaid, Eliott Benard, Hadrien Pinot, Lisa Vicente, Nicolas Mayeur, Etienne Moulin, Philippine Singer et Alice Letailleur. étudiants de l’école Pôle 3D en France, l’une des meilleures écoles françaises dans l’enseignement des métiers de l’image avec, notamment, des formations supérieures en Animation 2D/3D, Jeux Vidéo, illustration & graphisme digital. Ce film de 8 minutes revient sur la journée du 17 octobre 1961 au cours de laquelle les travailleurs algériens de France ont manifesté pacifiquement à Paris contre le couvre-feu qui leur a été imposé par la police.

Soulignons également la projection du film français « Liberté », du cinéaste catalan Albert Serra, en sa présence. Le film récompensé par le Prix Spécial du Jury Un Certain Regard (Festival de Cannes, 2019) est un pamphlet sur « la liberté d’être libertin » à la cour de Louis XVI.

LPH.

 

Partager :