Partager :

Le géant russe de l’Internet, Yandex, envisagerait de s’installer en Israël et de vendre d’autres pans de son activité pour éviter d’éventuelles sanctions liées à la guerre en Ukraine.

La société n’a pas encore fait l’objet de sanctions officielles de la part de l’UE, des États-Unis ou d’autres organismes, mais les fournisseurs d’électricité finlandais refusent d’alimenter le seul centre de données de Yandex situé hors de Russie, à Mäntsälä. L’installation fonctionne toujours à un niveau réduit, sur des générateurs diesel.

Yandex vend à VK (VKontakte) l’agrégateur Yandex News et la plateforme de blogs Zen, tous deux accusés de diffuser de la propagande russe et de bloquer les informations provenant de sources extérieures. Elle a également accepté la démission du directeur général adjoint Tigran Khudaverdyan, après qu’il a été sanctionné par l’Union européenne pour ses contacts avec Vladimir Poutine.

Meduza dit avoir appris de sources haut placées de Yandex que la banque russe Sberbank et le conglomérat Rostec étaient considérés comme des acheteurs potentiels de Yandex Mail et Search.

« Il n’existe aucun projet ni aucune négociation concernant la vente de Yandex Search, Mail et Kinopoisk », a déclaré un porte-parole de Yandex à DCD. « La seule transaction actuellement en cours est une vente de News et Zen ».

Les rumeurs selon lesquelles Yandex pourrait déplacer une partie ou la totalité de son personnel en Israël circulent depuis un certain temps. L’entreprise compte quelque 450 employés dans le pays et y exploite des services, notamment les taxis Yango et le service de livraison de nourriture Yango Deli. Elle a également testé des véhicules autonomes à Tel Aviv.

En mars, Haaretz a rapporté que Yandex envisageait de transférer 800 développeurs en Israël. Arkady Volozh a lui-même la citoyenneté israélienne, accordée en vertu de la loi du retour, et vit en Israël depuis 2019.

Il a été rapporté que Volozh envisage de diviser Yandex en une entreprise russe et une entreprise internationale, basée en Israël et pour permettre ce déménagement, M. Volozh aurait demandé à M. Bennett l’autorisation de faire venir en Israël des travailleurs non israéliens de Yandex, ainsi que des documents de voyage temporaires qui permettraient de faire venir des Russes qui, sinon, ne pourraient pas travailler en Israël à cause de la guerre.

Yandex a démenti cette histoire à DCD : « Il n’est pas prévu de déplacer le siège social de Moscou, ni de transférer l’équipe de Moscou. Yandex a un bureau et des employés à Tel Aviv depuis de nombreuses années déjà, travaillant sur le développement de Yango, des voitures à conduite autonome, des projets éducatifs et d’autres services. Nous continuons à embaucher des personnes dans l’ensemble du groupe, y compris en Israël. Combler certains postes vacants pourrait impliquer une relocalisation. »

Dans un geste sans rapport, la PDG de Yandex, Elena Bunina, a démissionné et s’est installée en Israël après le début de la guerre.

Source : DatacenterDynamics & Israël Valley

Partager :