Partager :

Le directeur d’Amnesty International USA, Paul O’Brien, a pris position cette contre la notion « d’Israël en tant qu’État juif », en déclarant lors d’un évènement au Women’s National Democratic Club qu’il devrait plutôt servir d' »espace juif sûr » qui adhère aux valeurs juives.

Paul O’Brien a déclaré que l’un des objectifs d’Amnesty en publiant ce rapport, qui a été vivement critiqué par des responsables israéliens et américains, est de « changer de discussion » sur le conflit israélo-palestinien. 

Sur la question du droit à l’existence d’Israël, M. O’Brien a affirmé qu' »Israël « ne devrait pas exister en tant qu’État juif », à une vingtaine de participants présents sur place et à une trentaine de participants en ligne à l’événement du mercredi midi.

« Amnesty ne prend aucune position politique sur quelque question que ce soit, y compris le droit de l’État d’Israël à survivre », a-t-il ajouté.

L’ONG, l’organisation internationale de défense des droits de l’homme – bien que profondément critique à l’égard de l’État juif – reconnaît l’existence d’Israël. Mais les commentaires de M. O’Brien remettent en cause cette affirmation et semblent indiquer qu’Amnesty estime que l’Etat hébreu n’a pas le droit d’exister.

« Le droit du peuple à l’autodétermination et à la protection est sans aucun doute quelque chose auquel nous croyons, et j’y crois personnellement », a assuré M. O’Brien. Mais « nous sommes opposés à l’idée – et c’est, je pense, une partie existentielle du débat – qu’Israël doit être préservé comme un État pour le peuple juif. »

www.i24news.tv

Partager :