Partager :

Le Premier ministre israélien Naftali Bennett s’est exprimé jeudi midi lors de l’ouverture du Cybertech à Tel-Aviv, le plus grand salon du cyber en Israël.

Le Premier ministre a tout d’abord souligné son émotion face au conflit qui fait rage en Ukraine, « l’horreur a lieu en ce moment » précisant qu' »en Israël nous sommes habitués à la guerre, et nous savons qu’il est facile de la commencer mais beaucoup moins de la terminer ».

« Si les dirigeants n’agissent pas rapidement, la situation va empirer et il y aura des dizaines de morts et des millions de réfugiés, il n’est pas encore trop tard pour agir et négocier, » a-t-il dit.

Concernant le développement du domaine de la cybersécurité en Israël dont il est l’un des pionniers, M. Bennett a déclaré: « il y a plusieurs années, nous avons vu l’apparition du e-commerce sur internet mais les gens n’avaient pas confiance pour acheter en ligne et cela m’a fait prendre conscience du fait qu’il faut un équilibre entre la sécurité et la vie de tous les jours ».

« Notre objectif était donc de permettre aux gens de transférer de l’argent et d’effectuer des paiements de manière sûre, » a-t-il ajouté.

Il a rappelé qu’il est important de ne pas causer de dégâts dans ce domaine, affirmant qu’Israël travaille de manière acharnée pour éviter les piratages et sécuriser les systèmes.

La majorité des entreprises High-tech se trouvent dans la région de Tel-Aviv, dans le centre du pays. Le Premier ministre a notamment appelé les habitants des villes périphériques à rejoindre ces startups.

« Nous avons besoin de talents en matière de High-tech et nous appelons les personnes qui habitent en périphérie mais aussi celles de la communauté arabe israélienne et les Palestiniens à Ramallah à se mobiliser pour renforcer ce secteur, » a-t-il déclaré, affirmant avoir fait les démarches pour intégrer les Palestiniens à la High-tech en Israël.

Partager :