Partager :
 C’était il y a dix ans. Le ministre de l’Intérieur Claude Guéant avait commis un lapsus devant la Grande synagogue de la Victoire, à Paris. Il rendait hommage aux victimes juives de la tuerie de Toulouse :« Je suis venu m’associer à la peine qu’éprouve toute la communauté israélienne de France, une peine qui est partagée par tous les Français que je représente ce soir »…

Dans ce propos, Claude Guéant avait confondu en réalité « israélien » avec « israélite ».

  •  « israélite » est un adjectif qui signifie « relatif à l’Israël biblique, à son peuple », et qui est synonyme de « juif ». Dans la communauté israélite mondiale, il faut distinguer les juifs ashkénazes, originaires d’Europe centrale, avec les juifs séfarades, originaires du Maghreb ou du bassin méditerranéen (Grèce, Turquie, Balkans…).

9% d’entre eux sont chrétiens, 9% druzes, l’écrasante majorité se composant de musulmans sunnites.

www.caminteresse.fr

Partager :