L’Indonésie va-t-elle enfin normaliser ses relations avec Israël ?

Par |2022-01-12T08:06:51+01:00janvier 12th, 2022|Catégories : EDITORIAL|
Partager :

Comme les Émirats arabes unis, le Maroc et le Soudan, l’Indonésie, le plus grand pays musulman du monde par sa population, va-t-elle enfin normaliser ses relations avec Israël ? s’interroge le Jakarta Post.

Ces “flirts” sont les investissements mirobolants de ces pays du Moyen-Orient en Indonésie, en particulier dans la construction de la nouvelle capitale sur l’île de Bornéo. Les Émirats sont, par ailleurs, le principal bénéficiaire des accords d’Abraham, proposés par l’administration de Donald Trump entre Israël et d’autres pays musulmans, dont Bahreïn, le Soudan et le Maroc.

Le quotidien souligne également les déclarations du nouveau président du Nahdlatul Ulama, la plus grande organisation musulmane du pays, Yahya Cholil Staquf, qui n’a pas exclu la possibilité de s’engager avec Israël “au-delà de la diplomatie officielle” sans se départir de la croyance de son organisation dans des solutions qui soutiennent le peuple palestinien.

Soutien constitutionnel aux mouvements coloniaux.

Il poursuit en cela la politique de son mentor, Abdurrahman Wahid, ancien président de l’Indonésie (1999-2001) et dirigeant du Nahdlatul Ulama, qui avait envisagé l’idée d’établir des liens formels avec Israël.

Selon le Jakarta Post, le principal obstacle à ce rapprochement est la position de certains politiciens indonésiens qui estiment que l’approche concernant le conflit entre Israël et la Palestine est inscrite dans la Constitution indonésienne de 1945, à savoir l’esprit de solidarité pour tous les mouvements anticoloniaux. “Or la Palestine est le seul participant restant de la conférence Asie-Afrique de 1955, tenue à Bandung, qui n’a pas encore obtenu son indépendance”, rappelle le quotidien.

Dans son discours annuel de politique étrangère, début janvier 2022, la ministre des Affaires étrangères indonésienne, Retno Marsudi, a d’ailleurs déclaré que “l’engagement de l’Indonésie dans la lutte du peuple palestinien continuera de prévaloir”.

www.courrierinternational.com

Partager :

Partager cet article, Choisissez votre plateforme !

Aller en haut