Partager :

La vague actuelle devrait entraîner un impact de 0,2 à 0,1% du PIB.

La vague Omicron de la pandémie devrait coûter un milliard de shekels tous les dix jours au pays, a estimé le professeur Amir Yaron, gouverneur de la Banque d’Israël.

Ces estimations ont été réalisées en calculant le coût des arrêts de travail des salariés, ainsi que les pertes liées à la sous-consommation des personnes en isolement.

Le gouverneur a noté que la vague actuelle devrait entraîner un impact de 0,2 à 0,1% du PIB, et que le taux de croissance était estimé à 5,5% à la fin 2022, « si l’activité économique reprend à plein à l’issue de ce regain épidémique », a-t-il précisé.

A titre de comparaison, la troisième vague de la pandémie avait coûté au pays entre sept et huit milliards de shekels, soit 0,5% du PIB.

Soulignant que la vague épidémique actuelle était estimée à quelques semaines et que ses incidences devraient donc demeurer microéconomiques, le gouverneur a appelé à la vigilance afin de préserver la marche normale des services vitaux du pays, sans quoi les conséquences sur l’économie pourraient être selon lui de plus grande ampleur.

i24News.
Partager :