Partager :

Lors du Forum économique et culturel eurasien du 1er décembre, l’ambassadeur d’Israël en Corée, Akiva Tor,  a suggéré à la Corée du Sud de mettre en œuvre une « nouvelle politique occidentale » pour renforcer les liens avec Israël et de forger une nouvelle alliance de défense, la Corée et Israël étant deux démocraties confrontées à de graves menaces nucléaires et de missiles.

« Nous avons besoin d’une nouvelle politique occidentale pour la Corée et d’une nouvelle politique orientale pour Israël : La Corée devrait chercher à former une alliance en Asie occidentale basée sur des relations avec l’État arabe le plus prospère, les Émirats arabes unis, et l’État non arabe le plus prospère de la région, Israël », a déclaré M. Tor.

Il a déclaré qu’une telle alliance apporterait d’énormes avantages économiques et de défense et renforcerait Israël et la Corée sans nuire à d’autres intérêts, appelant les autorités à mobiliser un soutien pour réaliser cette alliance et il a mis l’accent sur quatre piliers essentiels au renforcement des liens : la haute direction, l’innovation, les technologies propres et la défense.

Après les États-Unis et la Chine, Israël compte le troisième plus grand nombre d’entreprises cotées à la bourse Nasdaq, spécialisée dans la technologie, et la Corée est « un génie de la fabrication et du marketing de la technologie de premier ordre », a-t-il déclaré.

Les futurs véhicules autonomes coréens, par exemple, sont susceptibles d’intégrer des logiciels de mobilité israéliens, a-t-il ajouté. « L’alliance technologique est notre moteur économique et doit s’approfondir encore davantage », a déclaré l’ambassadeur.

En ce qui concerne les technologies propres, les « solides relations d’Israël avec les Émirats arabes unis constituent le point de départ évident d’une coopération trilatérale pour la création et la commercialisation de technologies propres révolutionnaires », a-t-il déclaré. Avec les finances des EAU, l’innovation d’Israël et la fabrication et le marketing de haute technologie de la Corée, cela pourrait ouvrir la voie à une alliance trilatérale Israël-EAU-Corée dans le domaine des technologies propres, a suggéré M. Tor.

M.Tor a déclaré que les deux nations partageaient une forte affinité malgré les 8 000 kilomètres qui les séparent, sans ressemblance physique, ni langue ou religion commune. Mais le lien est resté fort, depuis que les deux pays ont établi des relations diplomatiques en 1962.

En mai dernier, les deux pays ont signé un accord de libre-échange, le premier d’Israël avec un pays d’Asie et le premier de la Corée avec un pays du Moyen-Orient et il devrait permettre d’accroître les échanges commerciaux de plusieurs centaines de millions de dollars et de renforcer la coopération et la synergie entre les économies dynamiques d’Israël et de la Corée, a déclaré M. Tor.07e coopération en matière de vaccins, qui a donné lieu au premier échange de vaccins au monde en juillet. Israël a livré 700 000 doses de Pfizer qui étaient sur le point d’expirer afin d’accélérer les efforts de vaccination de la Corée. La Corée devait renvoyer le même nombre de doses à Israël dès septembre.

« Nous l’avons fait en un temps record, ce qui reflète le haut niveau de confiance dont nous jouissons au niveau du gouvernement professionnel », a-t-il déclaré.

Source : Korea Herald & Israël Valley

 

 

Partager :