Partager :

La compagnie aérienne Royal Air Maroc a reporté à une date ultérieure le lancement de sa nouvelle liaison entre Casablanca et Tel Aviv, le Royaume ayant refermé ses frontières en raison de l’émergence du variant Omicron de la Covid-19.

A l’instar d’Emirates Airlines, la compagnie nationale marocaine a renoncé « en raison de l’évolution de la situation sanitaire » à lancé sa nouvelle route entre sa base à Casablanca-Mohammed V et l’aéroport de Tel Aviv-Ben Gurion, programmée pour le 12 décembre 2021. Ce report intervient « suite à la décision des autorités marocaines de suspendre tous les vols directs de passagers à destination du Royaume du Maroc, pour une durée de deux semaines, en raison de la propagation rapide du nouveau variant Covid 19 Omicron ».

Royal Air Maroc met en place un dispositif spécial pour accompagner ses clients dans la gestion de leurs déplacements. Ils pourront, « s’ils le souhaitent, reporter leur voyage à une date ultérieure (jusqu’au 31 janvier 2022), sans pénalités avec éventuelle application de la différence tarifaire; ou l’annuler en échange d’un avoir de la même valeur du billet, valable douze mois et à consommer exclusivement sur les vols de la compagnie ».

Pour plus d’information, Royal Air Maroc invite ses clients à se renseigner sur ces dispositions commerciales aux numéros suivants : depuis le Maroc au 08 9000 0800, et depuis l’étranger au +212 52248 9797.

La compagnie de l’alliance Oneworld avait prévu d’opérer initialement trois rotations hebdomadaires vers Israël, opérés en Boeing 787-9 Dreamliner pouvant accueillir 26 passagers en classe Affaires et 276 en Economie. Les départs étaient initialement programmés mardi, jeudi et dimanche à 23h55 pour arriver le lendemain à 6h15, les vols retour quittant Israël lundi, mercredi et vendredi à 7h15 pour se poser à 12h10. Le nombre de fréquences « passera en peu de temps à cinq vols par semaine »

Royal Air Maroc avait annoncé en octobre un protocole d’accord avec El Al, arrivée le 10 aout à Casablanca, visant à partager leurs codes entre les deux pays ; le transporteur national israélien et Israir avaient inauguré en juillet des routes entre Tel Aviv et Marrakech, les premiers vols commerciaux entre les deux pays.

Ce départ de la RAM vers Tel Aviv interviendra deux ans après la normalisation des relations diplomatiques entre le Maroc et Israël, en décembre 2020, et un accord aérien en janvier 2021 autorisant les compagnies aériennes marocaines et israéliennes à desservir les deux pays. « Cette nouvelle liaison répond aux attentes de la communauté marocaine établie en Israël qui entretient des liens forts avec son pays d’origine. Elle vise aussi à permettre aux touristes, ainsi qu’aux femmes et hommes d’affaires, de se rendre au Maroc ou en Israël », soulignait le mois dernier la compagnie marocaine.

/www.air-journal.fr/

 

Partager :