Partager :

Bonjour Ilana, Bonjour Chers Auditeurs de Radio J,

TSAHAL ET AUTISME. INTRODUCTION.

L’Unité spéciale des Renseignements 9900 se consacre à la géographie, à la cartographie, à l’interprétation de photographies aériennes ou satellites et à la recherche spatiale. Dans cette unité, il existe une petite division de soldats hautement qualifiés qui ont des capacités visuelles et analytiques remarquables. Ils peuvent remarquer les plus petits détails que la plupart des gens ne détectent pas.

Le côté unique de ce groupe d’élite de soldats des Renseignements réside dans le fait qu’ils souffrent tous d’autisme.

Leur travail consiste à sélectionner des matériaux visuels à partir d’images satellites. Avec l’aide de leurs officiers et d’outils de décodage, ils analysent les images et trouvent des choses spécifiques dont ils ont besoin pour permettre à ceux qui planifient une mission d’obtenir les meilleures données de la zone concernée.

HIGHTECH EN ISRAËL. Point.AI  a été créée en juin 2019 et emploie de nombreux collaborateurs présentant des troubles du spectre de l’autisme. « Des collaborateurs sont avec nous depuis le premier jour, fait rare dans cette branche » a déclaré le directeur exécutif et co-fondateur, Tomer Gorovici, lui-même âgé de 23 ans.

« Chacun de nos collaborateurs a ses particularités.

L’un d’entre eux est, par exemple, également atteint du syndrome Gilles de la Tourette ». Assistés par des thérapeutes les deux frères qui ont créé Point.AI tentent de créer un environnement de travail idéal pour leur personnel.

La start-up Point.AI basée à Tel-Aviv collecte des données pour le marché des technologies Al (Artificial Intelligence) et travaille essentiellement avec des entreprises dans les secteurs de l’agriculture, de la sécurité et du commerce de détail.

L’annotation sémantique de ces données est un travail excessivement minutieux et répétitif que beaucoup n’arrivent pas à maîtriser. Point.Al a trouvé une solution inédite : la société a engagé des collaborateurs présentant des troubles du spectre de l’autisme qui sont particulièrement doués pour identifier les détails et relier le contenu d’un texte à des entités dans une ontologie.

Il faut toutefois savoir que les personnes souffrant de ce genre de trouble ont souvent du mal à s’intégrer dans un milieu professionnel classique.

« Les personnes présentant des troubles du spectre de l’autisme recherchent généralement des tâches répétitives.  Ils fournissent un travail de haute qualité et sont très efficaces dans l’accomplissement de leurs tâches, ils ont le sens du détail et sont particulièrement attirés par des projets exigeant patience et précision » a expliqué Assaf Gorovici qui a fondé l’entreprise avec son frère et avec l’aide de son père, Eli, qui a lui-même travaillé pendant de nombreuses années dans le secteur de la haute technologie.

AUTISME ET BEN-GOURION UNIVERSITY.

L’université Ben-Gurion du Negev et l’hôpital Soroka à Beer-Sheva ont annoncé qu’ils avaient ouvert un nouveau centre de recherche nationale sur l’autisme à l’université.

Le centre, en parti financé par les ministères de la Santé, de la Science et de la Technologie et dirigé par le professeur Ilan Dinstein, le Dr Gal Meiri, le Dr Idan Menashe et le Dr. Hava Golan, vise à être « le centre de recherche et d’information de pointe en Israël sur l’autisme et sera l’institution coordinatrice qui collectera les études nationales sur l’autisme », a déclaré l’institut dans un communiqué.

Selon l’ALUT (Association israélienne pour les enfants autistes), un enfant israélien sur 100 est autiste.

CANNABIS. Selon des chercheurs de​​​​ l’université Ben Gourion, le cannabis à usage médical soulage les symptômes de l’autisme.  Dans une nouvelle étude sur des patients autistes âgés de moins de 18 ans, des chercheurs de BGU et de l’hôpital Soroka rapportent que le cannabis en tant que traitement des troubles du spectre autistique semble être une option bien tolérée, sûre et efficace pour soulager les symptômes, notamment les convulsions, les tics, la dépression, l’agitation et les crises de colère.

UNIVERSITE DE TEL-AVIV. Traiter l’autisme par spray nasal ? Ce sera peut-être bientôt possible. L’entreprise de biotechnologie Stem Cell Medicine Ltd. (SCM) vient d’acquérir une licence pour l’exploitation d’une technologie innovante pour le traitement des indications neurodégénératives et neuropsychiatriques, en particulier des troubles du spectre autistique (TSA), appelée MSC-exo, développée à l’Université de Tel-Aviv par le Prof. Dani Offen et dont le brevet a été déposé par Ramot.

Partager :