Partager :
Le Musée d’Israël à Jérusalem qui vient d’être classé 17ème plus grande institution culturelle au monde.
Un musée fondé en 1965 sous l’impulsion du maire de la capitale, alors Teddy Koleck, qui expose plus de 500 000 pièces répartis en cinq ailes distinctes. Celle des Beaux-Arts, Collections archéologiques, Judaïca, celle dédié aux plus jeunes et la 5ème aile, et pas des moindres, le Sanctuaire du Livre
facilement reconnaissable par sa forme de dôme recouvert de céramique blanche. Un dôme qui reproduit la forme d’un couvercle de jarre comme celui des jarres où l’on a trouvé les manuscrits entre 1947 et 1056. dans 11 grottes situées à 80 mètres sous le sommet d’une falaise, près du site de Qumrân au pied de la mer Morte dans le désert de Judée.
A voir aussi l’impressionnante maquette du Second Temple de Jérusalem et depuis lundi dernier, une pièce exceptionnelle dans le cadre de l’exposition Peindre un pélerinage. Un parchemin médiéval de 11m de long, peint, rédigé en hébreu, datant du 14é siècle, la plus ancienne représentation des sites sacrés en Terre Sainte.
Le récit d’un voyage réalisé par un juif Egyptien, peintre de son métier, parti du Caire pour pélériner sur les sites sacrées en terre d’Israël et qui par la suite s’y est établi.
Partager :