Partager :

Les Pop-it sont apparus l’an dernier, comme sortis de nulle part, dans les magasins, sur les marchés et en ligne et ils sont devenus le must du moment dans les cours de récréation – aussi simples qu’irrésistibles. Il s’agit d’un jouet en caoutchouc couvert de petites bosses que l’on peut faire entrer et sortir en émettant un « pop » satisfaisant.

Mais si le succès est universel, il n’est que le fruit d’une vieille découverte due à deux concepteurs de jeux israéliens, Theo et Ora Coster. À eux deux, ils ont inventé plus de 190 jeux, dont l’un des plus célèbres est Guess Who ? – un jeu de reconnaissance faciale qui a été vendu en plusieurs versions linguistiques dans le monde entier.

Theo est né à Amsterdam en 1928 et était un camarade de classe d’Anne Frank. En 1955, il s’est rendu en moto en Israël, où il s’est installé et a rencontré sa femme Ora, professeur d’art. Ils ont fusionné leurs noms pour former le nom de leur entreprise, Theora Design.

Ils ont aussi créé l’ancètre des Pop-it mais le caoutchouc de silicone dont sont faits les jeux actuels d’aujourd’hui n’était pas disponible. Ce sont leurs enfants qui, il y a quelques années, ont dépoussiéré l’idée de leurs parents, qui avait été mise de côté depuis les années 70, et ont conclu un accord avec la société de jeux Foxmind, basée à Montréal.

L’idée a été reconditionnée sous le nom de Last One Lost, un jeu à deux joueurs où les joueurs poussent les bulles à tour de rôle, et essaient d’éviter de pousser la dernière.

Lancé en 2014, il s’en est vendu « quelques milliers », mais en 2019, le jeu a été récupéré par le détaillant américain Target et qui a commencé à vendre un peu plus, jusqu’à ce que quelqu’un crée des films et des clips sur TikTok et Youtube dont un avec un petit singe qui appuie d’un côté, puis le tourne et appuie de l’autre côté et qui a fait 500 millions de vues.

L’engouement était né et vous pouvez maintenant acheter des ananas pop-it, des dinosaures, des licornes, des pistolets, des logos Apple, et même le personnage de télévision pour enfants, Peppa Pig – aucun d’entre eux n’étant sous licence de Foxmind ou Theora Design, 99,99 % des jeux vendus sont des contrefaçons.

Foxmind prévoit de reconquérir une partie de ce marché avec ses propres modèles plus innovants et essaye de combattre les copieurs en justice.

Bien qu’ils aient gagné plus d’argent pour les fabricants pirates que pour eux-mêmes, les enfants de Theo et Ora Coster frères sont ravis de la créativité que l’idée familiale a libérée.

Ora est décédée il y a quelques mois, nonagénaire, heureuse que son invention ait connu un succès mondial après toutes ces années.

Elle a été enterrée dans un cimetière de Tel Aviv aux côtés de son mari Theo, décédé deux ans auparavant. Leurs pierres tombales sont conçues pour faire écho à l’un des cadeaux les plus célèbres du couple aux joueurs du monde entier – les cartes de « Guess Who ? ».

Source : BBC & Israël Valley

Partager :