Partager :

Le ministère israélien des Affaires étrangères a nommé il y a un an de cela, pour la première fois, un Bédouin ambassadeur. Ishmael Khaldi va représenter l’Etat hébreu en Erythrée. Ishmael Khaldi vient de Khawaled, dans le nord d’Israël, où il a grandi comme berger. Plus tard, il a étudié les sciences politiques et les relations internationales à Haïfa et à Tel-Aviv. Il a servi dans les forces armées israéliennes, entre autres comme analyste politique. Son projet « Marche et apprends avec les Bédouins en Galilée », dans lequel il a donné à des milliers de jeunes Israéliens juifs un aperçu de la vie des Bédouins, l’a incité à entrer dans le service diplomatique.

Il travaille depuis 2004 pour le ministère des Affaires étrangères. Il a d’abord été consul adjoint à San Francisco, puis à l’ambassade de Londres et a ensuite été le conseiller de l’ancien ministre des Affaires étrangères, Avigdor Liberman.

La nomination d’Ishmael Khaldi est controversée. Ce Bédouin israélien s’était fait remarquer plusieurs fois au ministère des Affaires étrangères. En 2015, il avait écrit sur Facebook que certains Israéliens détestent davantage les Arabes que « les antisémites ne détestent les Juifs ».

En 2017, il a reçu un avertissement lorsqu’il a menacé de traîner Israël devant la Cour internationale de justice et a accusé l’autorité israélienne pour la terre et le sol de procéder à des nettoyages ethniques dans les villages bédouins en autorisant les non-résidents à acquérir des terres dans ces villages.

Le mois dernier, Ishmael Khaldi a déposé plainte auprès de la police, affirmant que des agents de sécurité de la gare des bus à Jérusalem l’avaient attrapé et jeté à terre.

Israël entretient des relations diplomatiques avec l’Erythrée depuis 1993, date à laquelle l’ancien président d’Erythrée, Isaias Afewerki, s’était rendu en Israël pour y subir un traitement médical. En raison des étroites relations entre Israël et l’Ethiopie (qui, rappelons-le, a été longtemps en guerre avec son voisin, l’Erythrée) et eu égard au fait que de nombreux illégaux en Israël sont originaires d’Erythrée, les relations sont étroites et importantes, même si elles sont tout sauf simples.

Partager :