Partager :

Le gouvernement américain a récemment demandé au Vietnam des clarifications et des explications sur un contrat passé entre Israel Aerospace Industries (IAI) et l’armée de terre locale. Les Etats-Unis sont de plus en plus inquiets des liens sécuritaires entre Israéliens et Vietnamiens. Ils les soupçonnent d’être nourris d’accords ne respectant guère les normes américaines, notamment anticorruption. Or les industriels israéliens présents à Hanoï sont particulièrement exposés à celles-ci, disposant tous de filiales aux Etats-Unis.

Le contrat en question, qui concerne la vente par IAI de trois systèmes de drones Heron, a été conclu pour 156 millions $, un prix très élevé pour ce type de matériel, ce qui a fait tiquer les autorités américaines.

IAI Offers Heron TP (Eitan) UAV to Vietnam - War Defence News
En quelques années, le Vietnam est devenu un débouché majeur – plus de 1,5 milliard $ de contrats en dix ans – pour les industries de défense israéliennes. Les relations d’affaires bilatérales sont assistées par deux femmes d’affaires, l’Israélienne Haya Meshel et la Vietnamienne Nguyen Thi Thanh Nhan, qui s’est récemment relocalisée entre Japon et les Etats-Unis. L’entreprise de cette dernière, enregistrée à Singapour, est dirigée par deux Malaisiens. Or Israël n’a pas de relations diplomatiques avec la Malaisie, qui est un pays musulman et considéré comme hostile. Pour cette raison, IAI et l’échelon supérieur du ministère israélien de la défense ont récemment décidé de se pencher également sur leurs accords commerciaux au Vietnam et de revoir leurs relations et leurs contacts avec la société basée à Singapour…

De plus, en raison de la pression américaine, l’establishment politico-sécuritaire vietnamien a décidé d’ouvrir sa propre enquête sur ses relations avec Israël. Le chef d’état-major, le général Phan Van Giang, désigné pour être le prochain ministre de la défense, dirige les investigations.

Ces inquiétudes à Washington interviennent à un moment où les industriels américains tentent à leur tour de percer le marché de défense vietnamien. Lockheed Martin vise notamment le marché de construction d’un satellite d’observation, un contrat guigné également par IAI depuis plusieurs mois .

  • https://www.jforum.fr
Partager :