Partager :

Dans le cadre des restrictions actuelles, il n’y a que 10 pays d’où les Israéliens vaccinés ou ayant contracté le COVID-19 peuvent revenir sans devoir être mis en quarantaine complète pendant sept jours, mais seulement isolés jusqu’à ce qu’ils reçoivent un résultat négatif. La France ne fait pas partie des 10 pays.

Ces pays sont : Autriche, Australie, Hong Kong, Hongrie, Taïwan, Moldavie, Nouvelle-Zélande, Chine, Singapour et République tchèque. Mais la plupart de ces pays n’autorisent pas l’entrée des touristes sur leur sol.

Après avoir fait baisser le nombre de cas à un peu plus d’une douzaine par jour en juin, Israël a connu une résurgence des contaminations, avec 10 001 cas diagnostiqués mercredi. Cette vague a été attribuée à la variante Delta, hautement contagieuse, introduite dans le pays par des voyageurs qui n’ont pas respecté les mesures de quarantaine. (Times).

Les vols en provenance et à destination du pays ont été perturbés jeudi, les travailleurs ayant lancé une grève au cours de laquelle ils ont notamment interrompu la manutention des bagages.

La grève a commencé dans la matinée de jeudi à l’aéroport Ben Gurion, le principal aéroport international du pays. Les vols à l’aéroport Ramon, dans le sud du pays, deuxième aéroport international d’Israël, subiront également d’importants retards à partir de 14 heures.

En outre, les vols sur un aérodrome de Rosh Pina, dans le nord, ont été interrompus, notamment pour les avions de lutte contre les incendies. Lors des récents feux de forêt dans le pays, les avions ont été sollicités pour lutter contre les incendies, dont un gigantesque incendie près de Jérusalem la semaine dernière. (Times).

 

 

Partager :