Partager :

Le ministre israélien de la Santé Nitzan Horowitz a annoncé jeudi matin que toutes les restrictions sur le don du sang des hommes homosexuels vont être levées prochainement.

« La discrimination à l’encontre des hommes homosexuels qui donnent leur sang est terminée », a tweeté Horowitz.

« Lorsque je suis devenu ministre, j’ai ordonné la suppression des questions dégradantes et non pertinentes du questionnaire sur le don de sang, qui sont les vestiges d’un stéréotype qui appartient à l’histoire », a-t-il ajouté.

N. Horowitz, qui est le deuxième député ouvertement gay de l’histoire de la Knesset, a ajouté que la route vers la décision de jeudi a été longue.

« Pendant des années, nous avons essayé de nous débarrasser [des restrictions] et maintenant, nous avons enfin réussi », a-t-il écrit. « Il n’y a pas de différence entre le sang et le sang. C’est un pas en avant historique pour l’égalité des droits de la communauté LGBT en Israël. »

N. Horowitz a déclaré que toutes les restrictions seront levées à partir du 1er octobre. Au lieu d’une question sur les relations sexuelles entre personnes de même sexe, le questionnaire informera simplement tous les donneurs d’attendre trois mois « après des rapports sexuels à haut risque avec un nouveau partenaire ou des partenaires multiples. »

L’Association pour l’égalité LGBTQ en Israël a salué cette annonce.

« Mettre fin à la discrimination dans les dons de sang est une étape historique pour la communauté gay et pour la société israélienne sur la voie de l’égalité », a déclaré l’organisation dans un communiqué. « Le sang de centaines de milliers de citoyens n’est pas de seconde zone ».

L’organisation a remercié N. Horowitz « pour cette décision importante, qui élimine les stéréotypes dépassés envers la communauté gay. »

/www.i24news.tv

Partager :