Partager :

La Floride n’investira pas de fonds publics dans la société-mère de Ben & Jerry’s, Unilever, à moins que la célèbre marque de crème glacée ne revienne sur sa décision de ne plus vendre ses produits dans les implantations israéliennes en Cisjordanie, a déclaré le gouverneur Ron DeSantis.

Le gouverneur républicain indique que le conseil d’administration de l’État a ajouté la société Unilever, dont le siège est à Londres, à sa liste des « entreprises contrôlées » qui boycottent Israël.

Cela signifie que si la décision de Ben & Jerry’s concernant l’arrêt de vente de ses produits en Israël n’est pas revue d’ici 90 jours, la Floride n’investira pas dans Unilever ou ses filiales et ne passera plus de contrat avec eux.

« En matière de droit et de principe, l’État de Floride ne tolérera pas la discrimination contre l’État d’Israël ou le peuple israélien », a déclaré le gouverneur républicain dans un communiqué.

« Je ne resterai pas les bras croisés alors que certains cherchent à boycotter notre allié, Israël, » a-t-il ajouté.

Cette décision, similaire à celles prises dans d’autres États, intervient après que la société Ben & Jerry’s, basée dans le Vermont, a annoncé le mois dernier qu’elle cesserait de vendre ses produits dans les implantations israéliennes.

Source : i24 News (Copyrights).

Partager :