Partager :

Meirav Michaeli a exprimé sa satisfaction quant à la « fin du monopole de la cacherout » préparée par le ministre des Cultes Matan Kahana. Elle a déjà annoncé son prochain combat :

« Personne ne s’imaginait que l’on pourrait mettre fin au monopole de la cacherout, et miracle, cette réforme va passer à la Knesset. Et c’est ce que nous voulons aussi faire concernant le monopole des mariages. Nous allons agir dans cette direction parce qu’il est temps que chacun en Israël puisse se marier selon ses convictions ». (LPH)

Le Grand-Rabbinat d’Israël fixe 4 niveaux de Cacheroute pour la viande, qu’elle soit produite en Israël ou importée depuis l’étranger.

L’objectif du Grand-Rabbinat est de proposer un code couleur facilement reconnaissable présentant ces 4 niveaux de Cacheroute. Nous vous proposons un éclairage sur ces 4 niveaux de Cacheroute.

‘Halak (Méhadrin, Glatt, Badatz)

Niveau de Cacheroute le plus strict; il témoigne :

1.    Que les poumons de la bête sont parfaitement lisses (‘Halak).

2.    Que le processus de Che’hita est Méhoudar (abattage rituel selon les critères les plus stricts), selon les standards du Grand-Rabbinat d’Israël.

3.  Que l’abattage est effectué à un rythme modéré, avec un seuil d’abattage plafonné, et une équipe d’abatteurs rituels renforcée.

4.  Que la viande est cachérisée (le sang a été extrait).

’Halak Réiya (abattage rituel et vérification dans une ligne de production de Cacheroute basique)

Niveau de Cacheroute intermédiaire; il témoigne :

  1. Que les poumons de la bête sont parfaitement lisses (‘Halak).
  2. Que le processus de Che’hita est réalisé selon des normes classiques.
  3. Que la viande est cachérisée (le sang a été extrait).

Cachère cachérisée (niveau de Cacheroute basique)

Niveau de Cacheroute basique; il témoigne :

  1. Que les poumons de la bête ne sont pas perforés.
  2. Que le processus de Che’hita est réalisé selon des normes classiques.
  3. Que la viande est cachérisée (le sang a été extrait).

Non cachérisée

Niveau de Cacheroute basique, sans cachérisation; il témoigne :

 

  1. Que les poumons de la bête ne sont pas perforés.
  2. Que le processus de Che’hita est réalisé selon des normes classiques.
  3. Que la viande n’est pas cachérisée (le sang n’a pas été extrait).

Cette viande est certifiée Cachère selon le niveau basique, mais elle n’a pas bénéficié de cachérisation par l’équipe de l’abattoir (ni le trempage dans l’eau ni le salage). La viande est expédiée en surgélation dans les 72 heures qui suivent l’abattage. Elle est halakhiquement interdite à la consommation tant que tout le processus indiqué sur l’étiquette n’aura pas été effectué par le consommateur, à savoir :

  1. Il faut laisser décongeler la viande complètement et la cachériser dans les 72 heures.
  2. Il faut nettoyer la viande de tout résidu de sang.
  3. Il faut laisser macérer la viande dans l’eau pendant 30 minutes.
  4. Il faut saler la viande avec du sel de cuisson de tous les côtés, et laisser reposer ainsi pendant 60 minutes dans un ustensile troué.
  5. Il faut rincer la viande sous le jet du robinet, puis l’immerger successivement dans 3 récipients remplis d’eau.
Partager :