Partager :

La Knesset est en pleine activité et ce la se voit. C’est fait! Cinq commissions spéciales importantes ont été créées dimanche dernier à la Knesset.

La commission spéciale sur les droits de l’enfant sera dirigé par Michal Shir (Yesh Atid) ;

la commission spéciale pour les travailleurs étrangers, supervisée par Ibtisam Maraana (Parti travailliste) ;

la commission spéciale sur la toxicomanie et l’alcoolisme par Ram Shefa (Parti travailliste) (1) ;

la commission des enquêtes publiques par Yael Ron Ben-Moshe (Kakhol lavan) ;

et la commission spéciale pour la supervision du fonds pour les citoyens israéliens par Mossi Raz (Meretz).

LE PLUS. ALCOOLISME ET BARS.

(1) Tribune Juive : « Le Cofix Bar est un des nouveaux établissements qui ont été créés en Israël ces deux dernières années et qui ont révolutionné le commerce des anciens bars où l’alcool est toujours vendu à des prix élevés. Ils créent une nouvelle façon de boire en Israël mais ils s’adressent aussi à une communauté d’étudiants, de touristes, de nouveaux émigrants venus de pays avec des habitudes de boire beaucoup plus conséquentes.

” Pour les touristes, c’est un rêve ” dit le co-propriétaire du HaMezeg Bar à Tel Aviv qui a été le premier à proposer une formule de bar à volonté.Les clients payent un prix unique pour une des options de consommations, par exemple vin ou bière ou alcools divers ou grandes marques.Et on leur remet un bracelet de la couleur de leur choix. Ils peuvent pendant toute la nuit boire et ne plus rien payer.

” Nous savons qu’il y a surtout des touristes parce que, pour eux , boire sans limitation est un million de fois mieux que pour un israélien. Les israéliens n’aiment pas tellement boire mais ils aiment bien obtenir un bon deal ! ”
Il suffit de deux consommations pour que l’option illimitée soit profitable au client : l’option la moins chère est à 70 sheqels ( 15 euros) tandis que dans un bar ” à l’ancienne” un gin tonic coûte 44 sheqels .

Le propriétaire de HaMezeg aurait plus de 25 bars à Tel Aviv avec la formule du “all inclusive”et 10 à 15% de ses clients sont des touristes recrutés probablement dans les 3.000 jeunes américains qui viennent étudier en Israël, les 40.000 étudiants natifs d’Israël, jeunes émigrants, touristes de partout.

« Drink Point , une chaîne de bar discount est si populaire qu’elle a réussi à franchiser 30 bars en moins de vingt mois.Tous ces établissements achètent l’alcool à leurs fournisseurs en tonneaux ou en bulks et ils obtiennent de bien meilleurs prix qu’un bar ordinaire.

Pourtant les israéliens sont de petits consommateurs d’alcool : 2,89 litres par an tandis qu’en Amérique, on arrive à 9,44 litres , les Britanniques et les Français dépassant 13 litres.

Mais la conséquence la plus grave de cet engouement pour l’alcool, c’est d’abord des enfants de 11 ans qui commencent à boire et 20% des jeunes de15 ans qui s’y adonnent. Évidemment les mineurs ne sont pas admis dans les bars et ils doivent justifier d’avoir au moins 18 ans, qui est l’âge du service militaire (36 mois pour les garçons et 24 pour les filles).

 

Partager :