Partager :

Un nouveau vaccin contre le Covid-19, français qui plus est, va-t-il bientôt arriver sur le marché européen ? Quelques étapes restent à franchir, mais une bonne nouvelle est tombée pour le vaccin de Sanofi Pasteur. L’Agence européenne des médicaments (EMA) a annoncé mardi le lancement d’une procédure d' »examen continu » du vaccin contre le Covid-19 du laboratoire pharmaceutique, ouvrant la voie à une éventuelle demande d’autorisation prochaine dans l’Union européenne.

Il est clair que les israéliens vont s’intéresser très sérieusement à ce vaccin. Tout dépendra du prix de vente et tests qui seront réalisés sur des personnes. Depuis des dizaines d’années Pasteur collabore avec  l’Institut Weizmann. Sanofi travaille beaucoup avec des chercheurs israéliens.

Selon Capital :

« Le comité des médicaments à usage humain de l’EMA a lancé un examen continu de Vidprevtyn, un vaccin contre le Covid-19 développé par Sanofi Pasteur », a déclaré dans un communiqué le régulateur européen installé à Amsterdam. La décision de l’EMA de commencer l’examen continu se fonde sur des résultats préliminaires d’études en laboratoire et des études cliniques chez des adultes, explique le régulateur.

 

Quatre vaccins autorisés dans l’UE

Ces résultats « suggèrent que le vaccin déclenche la production d’anticorps qui visent le Sars-CoV-2, le virus qui provoque le Covid-19, et pourraient contribuer à protéger contre la maladie », ajoute l’EMA. L’agence européenne va poursuivre sa procédure jusqu’à ce qu’elle dispose de suffisamment d’informations pour que le laboratoire puisse présenter une demande formelle d’autorisation de mise sur le marché.

« L’EMA ne peut prévoir de calendrier global mais l’évaluation d’une éventuelle demande devrait prendre moins de temps que d’habitude en raison du travail effectué durant l’examen continu », selon l’agence. Quatre vaccins sont actuellement autorisés par l’EMA dans l’UE : Pfizer-BioNTech, Moderna, AstraZeneca et Johnson&Johnson – ces deux derniers sont utilisés sous certaines conditions d’âge dans la plupart des pays européens ».

Partager :