Partager :

Un haut commandant de Tsahal meurt lors d’un exercice de combat.

Le lieutenant colonel Sharon Asman, qui a pris le commandement de la brigade Nahal il y a tout juste deux jours, s’est effondré et est décédé ce jeudi lors d’un exercice de remise en forme au combat.

L’incident a eu lieu à la base militaire de Beit Lid, dans le centre d’Israël. Il a reçu des soins médicaux sur place avant d’être déclaré mort. Les circonstances de sa mort font l’objet d’une enquête.

Le Premier ministre israélien, Naftali Bennett, a adressé ses condoléances à la famille, affirmant « qu’Asman était l’un des meilleurs » qui « a contribué ses meilleures années au maintien de la sécurité d’Israël. Sa mort prématurée est un événement malheureux et douloureux. »

Asman, âgé de 43 ans et père de deux enfants, s’est enrôlé dans la brigade Nahal en 1997 et a occupé plusieurs postes de commandement pendant 25 ans de service où il a occupé plusieurs postes sur le terrain, de commandement, d’état-major et de formation.

Il a participé aux combats dans la zone de sécurité au sud du Liban. Il a servi comme officier dans la division des opérations de la brigade, commandant du 931e bataillon Shaham pendant l’opération Bordure protectrice, commandant des brigades Etzion et Benyamin entre autres.

Il a servi comme officier dans la division des opérations du commandement nord avant d’être nommé commandant de la brigade Nahal.

Radio J. Gabriel Attal.

Partager :