Alliance Emirats Arabes Unis et Israël pour bâtir un système anti-drones de pointe.

Par |2021-05-23T07:38:02+02:00mai 23rd, 2021|Catégories : DEFENSE|
Partager :

Les Emirats arabes unis affichent leurs ambitions dans la défense. Quelques mois après la normalisation officielle des relations avec l’Etat hébreu, le pays va développer des systèmes anti-drones avec l’entreprise publique israélienne IAI, a annoncé le constructeur militaire EDGE. Les Emirats et Israël ont signé un accord négocié par les Etats-Unis pour établir des liens officiels, une première pour un pays du Golfe. Les deux pays ont depuis annoncé des initiatives de coopération dans divers domaines.

« EDGE a conclu aujourd’hui un protocole d’accord avec Israel Aerospace Industries (IAI), grand constructeur israélien de l’aérospatiale et l’aviation, pour développer un système anti-drones de pointe », a annoncé l’entreprise militaire des Emirats dans un communiqué. Selon cette société émiratie lancé fin 2019, les technologies développées par IAI, une société d’Etat israélienne spécialisée dans l’aérospatial civil et militaire, sont utilisées « dans le monde entier pour détecter, identifier et intercepter un large éventail de menaces ».

IAI et une autre entreprise israélienne, Rafael Advanced Defense Systems, avait signé l’année dernière un protocole d’entente avec la firme de technologie privée Group 42, basée à Abou Dhabi, afin de travailler sur la mise au point d’un test de dépistage du nouveau coronavirus. Les Palestiniens ont dénoncé comme une « trahison » les accords normalisant les liens entre les Emirats, mais aussi d’autres pays arabes, avec Israël. Le règlement du conflit israélo-palestinien avait été traditionnellement la condition sine qua non pour toute normalisation entre un pays arabe et Israël. Depuis 1967, l’armée israélienne occupe la Cisjordanie. Elle s’est retirée unilatéralement en 2005 de la bande de Gaza mais impose à l’enclave palestinienne un blocus depuis plus de 10 ans. Les Palestiniens et les ONG locales comme internationales dénoncent régulièrement l’occupation ainsi que la colonisation des territoires palestiniens.

www.capital.fr/

 

Partager :
Aller en haut