Partager :

Le parc zoologique israélien de Ramat Gan avait il y a trois ans annoncé la naissance rare en captivité d’un rhinocéros blanc, une espèce menacée.

La peau des rhinocéros blancs est de couleur grise, légèrement plus claire que celle des rhinocéros noirs. Une explication fréquente sur l’origine de l’appellation de « rhinocéros blanc » serait une confusion linguistique sur le mot néerlandais wijde (« large » en français) qui décrit la forme de sa lèvre qui le distingue des autres espèces de rhinocéros. Il serait passé en afrikaans sous la forme wit, puis en anglais avec white, qui signifient tous deux « blanc ». L’appellation est reprise en néerlandais, en afrikaans et en français.

Les néerlandais parlent de rhinocéros blanc (witte neushoorn) et les Afrikaners parlent de witrenoster. Néanmoins, une analyse de la littérature néerlandaise et afrikaan sur les rhinocéros n’a pu démontrer une utilisation du mot wyd dans leur description.

Le nom binomial de l’espèce est Ceratotherium simum. Le nom de genre fut donné par le zoologiste John Edward Gray en 1868, et il dérive du grec keras (κερας) qui signifie « corne » et therion (θηριον) « bête ». L’appellation de Simum donnée par Burchell en 1817, dérive du terme grec simus (σιμος), qui signifie « au nez plat ».

Partager :