Partager :

L’ONG éducative Bein Hashitin est devenu le fer de lance du développement de systèmes de connectivité à énergie solaire sur les sentiers isolés en Israël.

Les randonneurs ayant besoin d’assistance ou de sauvetage se retrouvent fréquemment dans des zones sans réception de téléphone portable. En Israël, ils peuvent désormais rechercher un panneau rouge indiquant un point d’accès d’urgence SOS WiFi le long du sentier.

Le nouveau réseau unique a déjà sauvé bien des vies, déclare Shachar Katzir, responsable du projet SOS WiFi pour Bein Hashitin , l’organisation à but non lucratif qui a développé la technologie installe les hotspots en coopération avec l’Autorité israélienne de la nature et des parcs .

Bein Hashitin n’est pas un groupe de sauvetage. Cette entreprise éducative de 12 ans gère des programmes – comprenant trois académies pré-militaires, une ferme modèle pour faire découvrir la vallée de l’Arava aux Israéliens et aux touristes.

Ici, le long de la pittoresque frontière orientale d’Israël, de la mer Morte à Eilat, l’agriculture du désert est une entreprise florissante et les possibilités de randonnée sont nombreuses.

La première idée était un capteur qui enverrait une alerte aux téléphones des randonneurs mais ais cela ne pouvait pas fonctionner dans les zones manquant de réception, alors Katzir s’est tourné vers les solutions de connectivité d’urgence.

«Nous n’avons pas trouvé la solution extérieure hors réseau que nous recherchions, nous avons donc dû la créer», explique Katzir.

Jusqu’à présent, 26 stations WiFi SOS ont été installées le long des lits de rivières de randonnée populaires en Galilée, sur les hauteurs du Golan, dans le désert de Judée, dans l’Arava et dans le Néguev.

«Nous travaillons côte à côte avec des équipes de secours qui nous indiquent où ces connexions sont les plus nécessaires», explique Rinat Rosenberg, vice-PDG de Bein Hashitin.

«C’est ainsi que nous décidons où placer nos systèmes. Nous connaissons certains incidents qui se sont produits dans des endroits sans communication »

Un site Web en hébreu fournit des informations sur l’emplacement de chaque hotspot.
Bein Hashitin collecte des données d’utilisation anonymes et continue de peaufiner le système pour assurer un service fiable.

Berman sollicite des dons pour installer 40 stations supplémentaires cette année. Et il suscite déjà l’intérêt de l’étranger.

«Une équipe de secours en Italie s’est intéressée à notre programme nous leur avons envoyé une présentation sur SOS WiFi. Ils veulent travailler avec nous et faire un pilote du système là-bas », dit Berman.

alliancefr.com

Partager :