Partager :

L’Université Mohammed VI Polytechnique (UM6P) a procédé, vendredi, à l’inauguration de son nouveau Data Center abritant le plus puissant « SuperCalculateur » d’Afrique, l’African Supercomputing Center.

En Israël les milieux scientifiques et universitaire en ont beaucoup parlé. Une coopération dans ce domaine entre Israël et le Maroc est-elle à prévoir? Ce « SuperCalculateur » développé en partenariat avec l’université de Cambridge, occupe le 98ᵉ rang des superordinateurs les plus puissants au monde. Il positionne le Maroc à la 1ʳᵉ place en Afrique et 26ᵉ au plan mondial, en termes de puissance de calcul. Il est certifié Tier III et Tier IV par l’Ultime Institute ».

Selon (1) : « Cette installation de classe mondiale située au cœur de la ville verte de Benguerir et étendue sur une superficie de 2 000 m² assure une haute sécurité, une disponibilité maximale, une grande flexibilité et une connectivité optimale, détaille l’université, soulignant que ce data center va élargir les capacités d’expérimentation scientifique. Outre le cadre idéal proposé aux entreprises et aux organismes publics pour organiser, traiter, stocker et entreposer de grandes quantités de données, ce « SuperCalculateur » offre la possibilité d’analyser d’importantes quantités de données et résoudre des calculs, même les plus complexes.

Pour l’UM6P et le Maroc en général, l’African Supercomputing Center, d’une capacité de 3 millions de milliards d’opérations par seconde, accroît les possibilités pour la recherche scientifique et l’innovation, comme le génome des plantes africaines à protéger, les données satellitaires pour une meilleure valorisation et gestion des terres agricoles, ou encore les données météorologiques pour une intégration plus efficace des énergies renouvelables dans les réseaux électriques.

(1) www.bladi.net

Partager :