Partager :

La semaine dernière, la start-up israélienne Trigo a levé 60 millions de dollars la semaine dernière avec quatre des plus grands détaillants en épicerie du monde pour constituer le tremplin d’un système de caisse sans contact de Trigo dans des milliers de magasins, a déclaré Michael Gabay, PDG de la société de vision par ordinateur.

La plateforme sans caisse de Trigo est souvent comparée à celle déployée dans la chaîne de magasins de proximité Amazon Go AMZN -0,9 % et son plus grand format Amazon Go Grocery. Les systèmes Trigo et Amazon utilisent tous deux la vision artificielle, des algorithmes d’apprentissage automatique, des caméras montées au plafond et des capteurs de rayons qui détectent le retrait et le remplacement des produits dans les rayons du magasin au fur et à mesure que les acheteurs font leur choix. Les clients sortent simplement du magasin avec leurs achats, sans passer par le balayage des articles et la caisse traditionnelle. Les paiements sont réglés numériquement.

« Lorsque les gens ne pensent pas à la ligne de paiement, à cet aspect du magasin, l’expérience est meilleure », explique M. Gabay. « Il y a plus de temps à passer devant le produit et on apprécie davantage le trajet quand on sait qu’il n’y a pas d’embouteillage à la caisse ».

L’utilisation par Trigo d’un matériel bon marché et prêt à l’emploi permet aux détaillants de peser rapidement dans de nombreux endroits existants, ce qui représente un retour sur investissement d' »environ un an », explique M. Gabay.

Par ailleurs, le système Trigo n’utilise pas de reconnaissance faciale et les visages sont brouillés. Sa plateforme ne collecte ni ne stocke de données sur les acheteurs et est conforme à la GDPR, la loi de l’Union européenne sur la protection de la vie privée et des données.

Il n’est pas surprenant que l’innovation en matière de caisse sans guichet soit originaire d’Israël, car Israël est un centre d’étincelles qui deviennent des développements étonnants dont tout le monde profite.

En effet, les co-fondateurs de Trigo, Michael Gabay et Daniel Gabay, sont parmi ceux qui ont été recrutés dans le programme militaire d’élite Talpiot des Forces de défense israéliennes et dans l’unité de renseignement, qui développe des technologies d’intelligence artificielle.

Source : Forbes & Israël Valley

Partager :