Partager :

Yossi Mekelberg, professeur à la Regent’s University de Londres, a du mal à percevoir la fin du conflit entre israéliens et palestiniens. Selon lui, un partenariat économique pourrait être une solution. IsraelValley a sélectionné un article intéressant paru dans La Tribune.

Selon La Tribune : « Pour certains observateurs, une union économique entre Israël et la Palestine pourrait conduire à la paix. Qu’en pensez-vous ?

Je suis d’accord. La mise en place d’une union économique n’est pas nécessaire mais quelque chose de similaire pourrait être intéressant. Les deux pays ont l’avantage de la proximité et ils ne s’en servent pas. Il serait préférable pour chacun d’eux qu’ils aient des investissements en commun et ne se fassent pas la guerre.

Selon un rapport de la Banque mondiale, Israël freine le développement économique de la Palestine. Comment est-ce possible ?

Ils utilisent plusieurs moyens. Les principaux problèmes qui se posent pour le développement de la Palestine sont les points de contrôle ainsi que la présence militaire sur le territoire. La population palestinienne ne peut pas se déplacer librement. Dans ces conditions, quand un pays est occupé de la sorte, il ne peut pas y avoir de développement économique.

La population palestinienne pourrait-elle se lasser de 60 ans de conflit et se retourner contre le Hamas ?

Tout le monde est lassé du conflit. Il faut trouver une alternative. J’aimerai voir plus d’engagement de la part de la population et plus particulièrement des jeunes. Ce serait mieux pour tout le monde de pouvoir se baser sur la paix, la réconciliation. C’est à la jeune génération de faire entendre sa voix. »

Source : latribune.fr

Partager :