Partager :

Un programme destiné à enseigner aux soldats de combat, à l’issue de leur service militaire, des compétences en cyber-sécurité, les aidant à trouver des emplois alors que la pandémie de coronavirus a fait des ravages dans l’économie, a reçu un prix d’innovation de la part du chef d’état-major de Tsahal (1).

Cette formation de six mois – appelée Cyber4s – a été développée par Scale-Up Velocity, une organisation à but non lucratif qui a établi un partenariat avec des firmes technologiques et des institutions universitaires et de formation professionnelle avec pour objectif d’aider l’industrie high-tech, dans le pays, à se doter de ressources humaines de talent.

(1) Le chef d’État-Major, également appelé commandant en chef des Forces de Défense d’Israël est le chef suprême de l’Armée de défense d’Israël.

Le chef d’État-Major est l’officier actif tenant le plus haut rang de l’armée israélienne, Rav Aluf. La seule exception à cette règle a eu lieu au cours de la guerre du Kippour, lorsque l’ancien chef d’État-Major Haim Bar-Lev, qui était un membre du gouvernement au moment de l’éclatement de la guerre, a été tiré de sa retraite. Pendant une brève période, chef d’État-Major David Elazar et lui étaient tous deux en service actif avec le grade de Rav Aluf.

Le chef d’État-Major est en apparence seulement équivalent à un lieutenant-général dans d’autres forces militaires. Rav Aluf signifie littéralement arc-général, qui serait égal à un maréchal dans les autres armées.[pas clair]

Partager :