Partager :

L’avion qui devait assurer ce qui devait être le tout premier vol commercial d’El Al après des mois de suspension des départs en raison de la crise du coronavirus n’a finalement pas quitté la piste après l’identification d’une défaillance dans l’un de ses moteurs.

Des centaines de passagers sont restés dans l’appareil pendant trois heures alors que les techniciens tentaient de résoudre le problème. Ils sont finalement retournés dans le terminal de l’aéroport et ont rejoint leur destination après avoir embarqué dans un autre appareil, selon des informations parues dans les médias israéliens.

Le vol LY541 devait décoller à 10 heures du matin depuis l’aéroport international Ben-Gurion de Tel Aviv, à destination d’Athènes. C’était le tout premier vol commercial après une pause de trois mois environ et il devait marquer la reprise graduelle des services qui a été annoncée par le transporteur aérien israélien le mois dernier.

Quelques instants avant le décollage, le capitaine de bord avait fait savoir qu’un problème avait été identifié sur l’un des moteurs du Dreamliner (1) et qu’il allait rester au sol. L’avion – qui peut transporter 280 personnes – était alors plein, selon des informations.

(1) Le Boeing 787, également connu par son surnom Dreamliner, est un avion long-courrier produit depuis 2009 par la société Boeing. Officiellement lancé le 26 avril 2004 pour une mise en service en mai 2008, il effectue son premier vol le 15 décembre 2009 et est certifié le 26 août 2011.

Partager :