Question au Dr Valley. Le Bitcoin et la crise du Covid-19. La liaison?

Par |2020-09-27T11:11:48+02:00septembre 27th, 2020|Catégories : ECONOMIE|
Partager :

Les israéliens ont suivi avec une très grande attention l’évolution du Bitcoin. La valeur de la cryptomonnaie a davantage progressé que l’or pendant la crise du Covid-19. Elle profite du «halving», soit la division par deux de la rémunération des producteurs de bitcoins, et des injections de liquidités des banques centrales.

Le bitcoin profite de la crise. La monnaie virtuelle a gagné 29% cette année, soit le triple de l’or. A 9300 dollars, son cours reste encore éloigné des 20 000 dollars atteints à la fin 2017. Mais il est train de regagner un statut de placement alternatif. Longtemps décriée par les banques centrales, dénoncée à cause de l’opacité d’une production à 60% en mains chinoises et après diverses affaires de blanchiment, la cryptomonnaie redevient fréquentable. Le bitcoin est-il un placement refuge? Une forme d’or numérique? Profite-t-il d’un facteur technique particulier?

Le cours du bitcoin est uniquement fonction du rapport entre l’offre et la demande. Il ne dépend pas du comportement d’une autorité centrale, comme une banque centrale. Sa forte hausse récente est, selon les experts, liée à un facteur qui touche l’offre, le halving, et à un autre qui concerne la demande et qui répond aux injections massives de liquidités des banques centrales.

Le «halving» contraint l’offre

Le terme halving (division par deux) fait référence à la réduction de moitié de la rémunération des mineurs, c’est-à-dire des producteurs de bitcoins. Après la création de 210 000 blocs, soit environ tous les quatre ans, le salaire des producteurs est réduit de moitié. Au lieu de recevoir 12,5 bitcoins, les mineurs, qui ont besoin de consommer beaucoup d’énergie pour faire fonctionner leurs serveurs, en recevront 6,25 pour leur service de validation des transactions. En 2008, lors du lancement de cet actif numérique, la rémunération atteignait 50 bitcoins.

Partager :
Go to Top